Un trico(t)llectif

Un jour Fanny m’a demandé de lui confectionner un plaid pour Poupina. Elle ne savait pas ce qui allait lui arriver.

Ni une, ni deux (ni même trois), ça fourmille dans ma tête et me vient l’idée folle (et qui se révélera épuisante) de s’y mettre à plusieurs. Quelques statuts facebook auxquels les parents n’ont pas accès et voilà une petite bande de joyeux-lurons, proches ou non des FaDa, dans l’aventure.

Le défi : confectionner tous ensemble un plaid.

Nous voici donc ensemble parti dans cette aventure du tricot collectif pour Poupina, dans la joie et la bonne humeur. Certain(e)s savent tricoter, d’autres non, d’autres sont justes de parfaits mécènes.

C’est là qu’intervient une marque géniale : Peace and Wool. Quelques mails échangés et voilà cette chouette entreprise française dans l’aventure. Laine commandée. Reste plus qu’à la distribuer et organiser des ateliers pour tricoter ensemble. Un bar. Une cuisine. Que de rires échangés lors de ces ateliers.

Peace and wool

Et puis à force de patience, de tests, d’heures à tricoter, et à relier tout ce petit bazar, le résultat est là.

Et les FaDa ne s’y attendaient pas. Effet de surprise réussi. Emotion au rdv.

Je tiens à remercier du fond du coeur toutes les participantes (et les participants « parfaits mécènes »). Celles qui ont assisté de loin à tout ça. Celles qui ont appris à tricoter pour l’occasion. Celles qui s’y sont remis avec amour. Merci à toutes ces personnes formidables pour le résultat.

Et enfin, un grand merci à Peace and Wool pour nous avoir suivi dans l’aventure. Elle aura été plus longue que prévu. Plus laborieuse aussi, mais rien ne serait arrivé sans votre collaboration précieuse.

Bref merci à toutes et tous. Mission accomplie.

Poupina

Lillet Rosé chez My Little Paris

Mardi soir avait lieu la soirée Lillet Rosé chez My Little Paris.

L’occasion de découvrir le Lillet, un apéritif constitué des meilleurs cépages de vins bordelais auxquels sont adjoint des liqueurs artisanales d’orange, ce qui lui donne ce parfum si particulier. Ma boisson de l’année ! Délicieux en « piscine », mais également en cocktail, grâce à un atelier où nous pouvions confectionner notre propre recette.

Rosé is the new chic by L ... (lesliie)) on 500px.com
Rosé is the new chic by L …

En exclusivité pour toi l’Internet, voici MA recette de cocktail avec le Lillet Rosé:

  • Glace pilée
  • Trois doigts de Lillet Rosé
  • Un doigt de jus de pêche
  • Un trait de sirop de fruits rouges
  • Un trait de citron vert pressé

Et voilà une tuerie :) dosée au feeling (d’où les mesures non conventionnelles).

Rosé is the new chic

Et rdv ici, pour plus de photos sur l’évènement :) Ma nouvelle galerie

– Bien entendu l’abus d’alcool est dangereux pour la santé –

Flashback

Hier soir, salle de sport. Velo-eliptique pour quelques minutes avant le cours collectif. Lancement d’Itunes sur le téléphone à pomme. Et l’envie d’écouter du Tool. The Pot.

Première pensée. Pour La Curieuse.

Et puis une pensée en entraine une autre. Envie d’écouter Puscifer. Et puis Stone Sour.

Je termine ma séance de cardio en solo à lipduber mes morceaux préférés. The undertaker. Trough Glass. Bother. Tumult.

Retour à la maison à la fraîche, avec toujours les mêmes titres dans les oreilles. Monomaniaque capable d’écouter en infinite-loop le même titre des heures durant (je vous ai déjà dit que j’ai tenu 1h30 sur la version 10h de « Epic Sax Guy« ? J’ai de la résistance).

Et Paf! Sans crier gare (ni aéroport) (dédicace à Fanny), les souvenirs reviennent. L’album de Stone Sour, éponyme (2002), je l’écoutais en boucle pendant mes révisions du bac. Et je ressens toujours la même chose avec cette musique. Une envie de vaincre. De me battre. De tout péter.

Et c’était il y a 10 ans.

Déjà.

Tant de temps est passé. Je regrette un peu cette époque. J’ai adoré l’année de mes 18 ans. Ce sont des souvenirs pleins de nostalgies et d’émotion qui m’ont assailli.

Juste parce que j’écoutais ces titres. Que j’aime tant. Qui me remuent les tripes toujours autant.

Parce que avouons-le. Corey Taylor a tout de même une voix magique. Une machine a faire mouiller la culotte.

Nevroses

Je crois que, comme beaucoup de monde, je souffre de névroses. Et encore plus ici.

Ce blog, je l’ai créé il y a plus de six ans… Et depuis il s’en est passé des choses. Entre les rencontres, les évènements « blogueurs », les promos, les coups de gueule. Il y a eu aussi des déménagements et des changements d’identités.

Ici, ça a déménagé. Entre blogger où tout a commencé, wordpress.com, puis mon propre hébergement, pour retourner sur blogger, pour retourner sur wordpress.com…

Et puis les changements de noms. Leslie Parisienne, Mybigooblog et aujourd’hui Fillette adoptive…

Et en fait, j’en ai assez. Envie de changer. Encore.

Un nouveau nom. Un nouvel hébergement. Un nouveau design.

Tant pis si je perds des lecteurs. Encore. C’est pas comme si ce blog avait la moindre régularité, pouvant donner un soupçon d’espoir à une fidélisation de mon lectorat.

Je crois que je n’aime pas avoir qu’une seule « identité ». Névrose.

Et puis j’ai simplement envie de changer à nouveau, ZUT! :)

(C’est tellement plus simple de changer de pseudo/NDD/look de blog que de changer IRL).

Le temps

Le temps passe terriblement trop vite. Et pourtant, on a l’impression qu’il traîne parfois.

Hier, le hasard a mis sur ma route un ami perdu de vue ces dernières années. Un ami qui pourtant a toujours été là, quelque part, dans mes pensées. Parce que la vie nous a un peu séparé. Parce que nos vies ont pris des chemins différents. Pourtant, hier, ces quelques minutes de hasard m’ont permis de m’apercevoir que malgré ces jours, semaines et mois, sans se voir ni se parler, n’avaient rien entâché à l’amitié que j’ai pour lui.

Ma vie aujourd’hui me comble. Je suis heureuse en amour. Heureuse dans mon boulot. Heureuse avec mes amis.

Et pourtant ce sont bien ses derniers pour qui je manque de temps.

Je ne suis pas une bonne amie. Je ne suis pas de celles qui prennent le temps d’écrire de longs mails pour prendre des nouvelles. Je suis de celles qui oublient les dates d’anniversaire. Mais je suis de celles qui savent tendre l’oreille pour soulager un coeur.

Et le temps souvent me manque. J’aimerai qu’il soit élastique. Pour pouvoir avoir plus de temps avec les gens que j’aime. Pour pouvoir voir tous les gens que j’aime.

Donc, à vous mes amis, pardon si je ne trouve pas le temps de vous écrire, vous appeler, vous voir. Mais vous êtes tous les jours dans mon coeur et mes pensées. Le temps me manque, et j’en suis désolée.

Bilan – un an après

Il y a un an, 365 jours, j’entrais dans une longue période de lutte contre mon corps.
Il y a un an, entraient dans ma vie les mots Redon, hyper extension, test du tiroir, LCA, autogreffe, DT-TLS, quadriceps, ischio jambier.

522563_392455470777833_1530576539_n Quelques chiffres : environ 100h de kiné, plus de 150h immobilisée, une dizaine de taxis/ambulances pris, 28 piqûres d’anticoagulants dans le gras du ventre, 126 doliprane500, une dizaine de partie de belote/tarot, des imports de macdal en cachette et sécher la cantine de l’hopital, beaucoup de conneries racontées, pas mal de larmes, quelques cafards, mais beaucoup de sourires et de fou rire, les temps de trajet multiplier par 4, avoir 4 puis 3 puis enfin 2 jambes.
J’en vois enfin le boût. Une année entre parenthèses.
576688_424268004263246_854091821_n

Aujourd’hui mon nouveau genou fête sa première année. Nous avons 27 ans et demi d’écart. C’est con, mais ça me fait sourire.
Aujourd’hui plus de crainte qu’il se dérobe. Parce que c’est con un genou. Ça se barre sans te prévenir, te pète la gueule et en plus faut pas lui en vouloir.
Cette année, 365 jours, aura été une des plus éprouvante de la petite vie. J’ai affronté tout ça tête haute, avec beaucoup de soutien.
Aujourd’hui je cours, je refais du sport, je skie, je vais pouvoir danser à nouveau.
Je rescucite.

Home sweet home

L’hiver vient, et l’envie de cocooner avec. Le canapé devient à la fois mon meilleur ami et mon pire ennemi. Je pourrais passer des heures dedans sans bouger (sauf pour boire du thé) à regarder films, séries ou à me lobotomiser devant un programme « temps de cerveau disponible ».

Mais surtout, pour cocooner, j’ai besoin d’être en harmonie avec mon intérieur. Depuis deux mois, je suis en mode déco de mon salon. De nouveaux meubles, des cadres aux murs, un plaid douillet… Si je m’écoutais je changerai aussi les rideaux qui n’ont pas un an, un nouveau tapis (mais le tapis est LA mauvaise idée quand tu as un chat à poils longs).

Et puis j’aime aussi racheter de nouveaux ensembles de lit. Si je m’écoutais, j’achèterai une parure de draps par mois.

Enfin Noël arrive. Et là c’est encore plus la cata.

Coeur 14€ – Chalet 20€ – Aspen 9€ – Tree 14€
http://www.bouchara.com

Envie de coussins, d’un nouveau plaid de saison… Bref, I’m in the caca!

Plaid Check 30€
http://www.bouchara.com

Et si je m’écoutais (ce qui n’est pas raisonnable quand arrive Noël) j’achèterai (encore) une parure

Parure Comptine : Housse de couette 45€ – Taie d’oreiller 10€
http://www.bouchara.com

Il y a tant de jolies choses pour se sentir bien chez soit! moi je te conseille de filer là : http://www.bouchara.com tu y trouveras forcément ton bonheur.