Composer avec

J’ai du apprendre. Composer avec eux. Composer avec la vie. Avec les autres.

Prendre du recul sur ce qui se passe autour de moi. Me protéger. Penser à moi avant de penser aux maux de ceux que j’aime. Pour ne plus me faire grignoter. Petits bouts pas petits bouts. Pour ne plus pleurer. Ne plus être triste par procuration.

Juste savourer ma vie. Faire des projets. Ne pas trop regarder autour. Regarder droit devant. Et ne pas penser à dans deux jours. Mais penser à aujourd’hui. Et un peu à demain.

Avoir un coup de folie. Programmer un truc un peu fou. Et juste savourer cette montée d’adrénaline. Ce petit plaisir coupable. Avoir envie d’hurler qu’on est contente de faire des choses sur un coup de tête. Sans trop penser. Juste apprécier. Et Lui réserver des petites surprises. Imprévues.

Continuer de le surprendre. Pour le voir sourire. Et rire.

Jouer comme des enfants. Faire une bataille de nourriture dans le salon. Enfants de l’occident qui ne connaissent pas la faim. Ne pas penser qu’on fait une bêtise. Y penser quand il faut nettoyer. Mais rire à gorges déployées. C’était drôle.

Nous sommes de grands enfants. Et nous devons composer avec les adultes.

Arrêtons de nous prendre trop au sérieux, les adultes le font suffisamment à notre place.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s