Extreme make over : part 2

Mon petit chat,

Comme je te l’ai raconté cet été, j’ai entrepris de refaire une partie de l’appart de monsieur, pour pouvoir y apporter l’ensemble des affaires contenues dans ma cage à lapins. Je t’ai parlé du papier peint moche et mal posé, sur lequel, ô joie!, chaton avait fait ses griffes. C’était donc de toute beauté, et le deal était « ok j’emménage avec toi, mais on refait tout ».

Digne fille spirituelle de Ty Pennington, j’avais attaqué l’entrée, qui a été terminée en 2 jours. C’était beau, j’étais fière, mais ce n’était QUE l’entrée. Il restait le plus gros : le salon et la cuisine.

Cadeau ;)

Après un long mois de « comment on fait? », « on s’organise comment? », j’ai fait « SOS PAPA/MAMAN ». Oui, je l’avoue j’ai été faible! Mais ayant des parents bricoleurs et amoureux de ça, c’était le meilleur soutient extérieur possible. Le soutient dont nous avions besoin avec monsieur.

Hop! On pose une semaine de congés. Et c’est parti mon kiki.

Petit bricoleur, sache déjà une chose. A force de flexion/extension entre le décollage du/des couches de papier peint, la pose et lissage de l’enduis, puis le tirage de la peinture (plafond et murs), tu auras mal partout. Et ça, ça vaut TOUTES les salles de sport du monde. Et en plus, c’est utile!

Donc après une semaine de travaux non-stop, nous avons un beau salon lumineux, une cuisine claire avec un magnifique mur rouge brique… Bon maintenant il ne reste plus qu’une chose, meubler.

Et piège ultime, l’envie d’attaquer les autres pièces de l’appart, pièces qui n’ont pas besoin de travaux!!! La fièvre bricoleuse est en nous!

Prochaine étape, déménager mes affaires, et filer chez le suédois acheter des nouveaux meubles (et faire les puces!!!!)

David est vénère. Il y a beaucoup trop de Ty dans cet article...

Cette entrée a été publiée dans MoiJe. Bookmarquez ce permalien.