Mange, Prie, Aime

Cela faisait longtemps que je n’étais pas allée au cinéma seule. Ni que j’étais allée au cinéma tout court en fait. En ce lundi matin, j’avais envie de ne penser à rien, juste regarder ce qu’un écran blanc dans une salle obscure pourrait me proposer.

Je suis allée voir « Mange, Prie, Aime », pas pour son affiche, puisque je ne suis pas particulièrement fan de Julia Roberts, mais parce que la bande annonce m’avait parlé.

Et curieusement, je ne me suis pas trompée. C’est rare, mais pendant tout le film, j’ai eu l’impression de l’avoir en écho au fond de mes tripes. Je ne me suis pas reconnue dans tout, mais je me suis retrouvée dans cette femme.

Ce film arrive à point nommé. En plein tournant dans ma vie, il m’arrive souvent de me réveiller le matin en me demandant vers où je vais, ce que je vais faire, pourquoi je veux faire ça… Et je n’ai pas toutes les réponses. Il y a cette impression qu’on se connaît, et pourtant par moment, on ne se reconnaît plus. C’est de plus en plus souvent ce que je ressens. Qui suis-je bordel! Pourquoi je prends certaines décisions, et pourquoi à d’autres moments j’ai l’impression de subir, plus que de vivre?

Je n’ai pas les moyens de l’héroine du film et de m’offrir une parenthèse enchantée d’un an autour du monde. Non.

Je n’ai pas de soucis de couple, d’envie de rupture… au contraire, c’est plutôt l’inverse que je ressens. Non.

Simplement, ce film m’a fait ré-ouvrir les yeux sur des choses simples qui peuvent être à portée de main pour chacun.

Profiter de la vie : manger. Se faire plaisir, en mangeant, cuisinant. En partageant un bon plat, ou juste une assiette de pattes avec des copines aussi ruinées que je le suis.

Se recentrer sur soi : prier. Et se pardonner. Ne plus avoir de remords ou de regrets. Regarder au fond de soi, retrouver la personnes que nous sommes, et non ce que la société aimerait que nous soyons. Se pardonner nos choix, le mal que l’on a pu faire. Si les autres ne nous pardonnent pas, nous pouvons au moins le faire pour nous. Et méditer, le matin ou le soir. Faire le vide et sourire simplement, sans raison, et sans retour.

Lui montrer qu’il est la rencontre la plus importante de ma vie : aimer. L’aimer lui. Lui montrer que malgré les coups durs, les doutes, les mini déprimes, il reste là, dans mon coeur et dans ma vie. Que contrairement à l’héroïne, je n’ai pas besoin de m’ouvrir à quelqu’un. Je l’ai déjà fait.

C’est peut être simplement utopique, ou encore simpliste de ma part de penser ça. Mais pourquoi est-ce que nous ne nous suffisons pas des choses simples qui nous entourent? Manger, Prier (dans mon cas méditer) et Aimer.

On pourrait ajouter Créer.

Je pense que si j’arrive à tout bien doser, ces quelques petites choses, qui réussissent à me combler, je serai en équilibre, et en harmonie avec moi même.

Déjà depuis que je suis sortie de la séance, je me sens légère. Comme si, le film avait été une révélation (et dire ça d’un film de Julia Roberts c’est tout de même rude). Il m’a fait un bien fou.

Je l’ai vu seule. Je n’ai donc pas eu à rougir des sanglots que j’ai eu, des larmes qui ont monté, devant quelqu’un avec qui j’aurais partagé la séance.

En quelques heures j’ai l’impression de me retrouver un peu.

Promis j’ai pas pris ni drogue, ni alcool.

Bref, j’ai aimé. Allez le voir si vous voulez.

2 réflexions sur “Mange, Prie, Aime

  1. Je suis allé le voir avec une demoiselle qui vie actuellement une séparation … et elle a cru se voir elle-même dans ce film ! Elle est sortie toute chamboulée de la salle de ciné. Les scénaristes ont été relativement fort sur ce coup !

  2. je ne vis actuellement pas de rupture (on touche du bois), mais je me suis retrouvée aussi dans le personnage. Je suis à la recherche de réponses sur moi et j'y ai vu un début d'orientation. Le pire c'est que ce sont des choses (méditation/bouffe au moins) que j'aime faire et que je faisais déjà (refuge? peut être).
    J'en suis sortie sereine de ce film. Il m'a vraiment fait du bien. Et je n'aurais jamais cru dire ça d'un film avec Julia Roberts :D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s