Oh oui! Secoue-moi la pulpe! *

Depuis notre enfance, nous savons tous que la boisson à bulles qu’il faut secouer (sinon la pulpe elle reste en bas) c’est Orangina (et qui n’a jamais surnommé un prof de collège ou lycée qui était plus large d’en bas que d’en haut de la sorte? ok c’est gamin mais on l’a TOUS pensé au moins ^^).

Je ne sais pas vous, mais l’avant dernière campagne de pub d’Orangina me dérangeait. Personnifier des animaux, quelle idée de créas sous coke! Peut être est-ce dû à mon « puritanisme » ou que sais-je, toujours est-il que voir des animaux avec des attitudes humaines, et qui plus est en train de parader sexuellement, me dérangeait fortement (oui pour moi les parades amoureuses animales sont regardables uniquement dans les reportages animaliers) (je caricature mais c’est l’idée).

Bref. Un peu outrée de cette campagne (j’étais obligée au ciné de fermer les yeux et me boucher les oreilles sinon ça me coupait l’appétit de pop corn), c’est avec plaisir que j’ai découvert la nouvelle campagne Orangina. Là pour le coup totalement 2d, 3ème degré parodiant des pubs connues, j’ai adoré (non mais la version Orangina de Biac*chut chut pas d’autre marque* est à mourir!).

C’est là qu’interviennent mes cheveux (non je n’ai pas pris de mine, ils n’ont pas poussé à l’envers). Force est de constater à force de bourdonnement télévisé (pôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôô) (merci les vuvuzelas) que nous sommes en pleine coupe du monde de foot (mais siiii tu sais! le truc avec comme sponsor Coc*chut chut pas d’autre marque on a dit* où je m’étais fait une entorse du genou, tu remets?) et que pour rebondir sur l’évènement comme une balle heurtant le front bondé (ou pas) de Ribery, Orangina surfe sur la vague pour lancer la coupe du monde de coiffures!

Le but? non ce n’est pas un concours de coiffeuses (non les meubles ça compte pas non plus), mais un concours à destination d’un large public où chacun se fait coiffer pour avoir la coupe la plus déjantée. C’est donc pour le lancement, qu’on m’avait filé RdV au Jardin d’acclimatation pour maltraiter mes tiffs! J’avoue avoir manqué faire demi tour avant d’arriver. Et puis zut! On ne vit qu’une fois, Orangina n’allait pas me raser le crâne.

Donc en compagnie de gens-bons (copyright FannyBerrebi)  j’ai eu cette coupe, mi poney-tale, mi punk-grunge, mi « mais qu’est-ce que t’as fait ma fille », qui m’a valu un démêlage sous la douche et du shampoing dans les yeux.

30816_400406028939_86128558939_4404591_1451362_n

Orangina, nous a secoué la pulpe et crêpé les cheveux, mais sans les couper en 4, on file voir les infos qui peuvent être intéressantes pour tout ton été, mon petit chat d’amour!

(et pour voir la galerie capillairement tractée et crêpée des blogueurs présents, tu cliques).

* toute connotation sexuelle n’est pas QUE fictive!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s