Le retour des flammes

Très peu le savent, mais j’ai peur de dormir. Pourquoi? Parce que je fais ces rêves, ou plutôt mauvais rêves qui te hantent pendant des heures, des jours, et te donnent au réveil l’impression que la meilleure chose à faire est de pleurer. Ces rêves qui te terrorisent. Qui, alors que tu dors, te font pleurer, trembler, paniquer. Qui te font peur.

Je suis devenue insomniaque fut une courte période pour cette raison. Mes rêves me font peur. Je pensais en être guérie, mais, bien optimiste que je suis, je ne le suis pas. Et c’est ce qui me hante depuis quelques temps.

J’ai ce besoin de vous raconter le rêve que j’ai fait cette nuit. Il me reste quelques brides en mémoire, sans lien. Juste des bouts d’histoire. Et dans ces morceaux, il y en a un qui me hante depuis mon enfance. Et je n’arrive pas à m’en détacher.

Je ne sais pas où je suis. Probablement un appartement ressemblant à celui d’avant ma vie parisienne. Je suis seule avec ma petite sœur. J’ai mon âge actuel. Elle est encore cette petite fille aux boucles dorées et aux joues roses. Aucune trace de mes parents. Cet appartement se situe quelque part proche d’une forêt. Nous ne sommes pas dans la cité de notre enfance, et encore moins à Paris. Un incendie se déclenche. Il faut fuir. Rapidement. Nous partons sans rien. Une fois de plus. Il faut aller vite, le feu dévore tout. Il nous menace. Rien ne l’arrête, il est après nous.

L’instant d’après nous trouvons refuge chez des inconnus. Le feu semble s’être calmé. Nous sommes chez un homme (sans visage) qui vit avec ses enfants en bas âge. Seul. Il nous accueille pour nous protéger. Un asile de calme où nous pouvons nous reposer. Mais la menace reste présente. Nous la guettons. Le feu est, comme sur nos traces. Il nous cherche, il nous a perdu. A force de tout détruire, il nous retrouve nous devons fuir à nouveau.Courir. Je tiens ma petite sœur dans mes bras. Elle n’est plus qu’une fillette fatiguée, apeurée, une petite poupée que je dois protéger quoiqu’il m’en coûte.

Puis plus rien. Le feu n’est plus. Nous pouvons retourner « chez nous ». Qui lui aussi n’est presque plus. Cendre, ravage. Il n’y a plus rien. Ou presque. Je retrouve un bijou. Puis le noir.

Cette histoire d’incendie, c’est un mauvais rêve qui me poursuit depuis mon enfance. Je n’ai jamais réussi à trouver pourquoi je le faisais. Quels en étaient les éléments « déclencheurs ». Mais j’en ai peur. Peut être est-ce le signal que je dois commencer autre chose? Faire table rase de ce que j’ai et recommencer ailleurs? Comme j’ai déjà été obligée de le faire, peut être dois-je le refaire? Je ne sais pas et suis bien perdue face à ce genre de rêves.

Que dois-je faire? Où aller? Pour l’instant je vais jute refaire amie-ami avec mes somnifères. Ou alors cumuler les  insomnies.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s