Quelques mots au hasard

Je jette les mots sur le papier

Comme pour accoucher d’idées

Que jamais je n’arriverai à exprimer.

La libération est urgente

L’envie pressente

Me vider l’âme par la plume blessante

Assassine parfois, salvatrice souvent

Elle est mon amie/amant-

-Te de bien des façon et sans tourments.

Ecrire pour raconter, raconter pour se voir vivre.

Entendre cette vie qu’on ne fait qu’observer, subir.

Le temps, Tic-Tac, assassin dans son engrenage nous enlace et, lasse de tout ce temps, Ti-Tac, je me délaisse, je la sens glisser, sortir de ce corps.

C’est le mien et pourtant, rien ne me retiens. Laisse moi expirer un instant… La libération est proche,, je sens poindre le moment…

Les ombres filent, tout est impalpable.

J’essaie de me raccrocher, mais j’en suis incapable.

Retiens-moi, je ne veux pas partir.

Encore un instant pour voir ton sourire.

L’urgence se fait pressente, urgente

Impossible à enrayer… Rature de vie,

Erratum humain… Un trait de crayon, ou de gomme et tout sera oublié…

Demain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s