Juste un instant.

Se poser. Arrêter de courir. Voilà ce que j’ai fait vendredi après midi. Après une courte nuit, un réveil avec les cheveux qui poussent à l’intérieur, 4h d’études intensives en bibliothèque, je me suis mise à déambuler. Juste un carnet sous le bras pour écrire et dessiner. Mes pieds m’ont porté en un lieu que je chéris. J’avais envie de simplement m’asseoir et regarder autour de moi. C’est donc naturellement que je me suis assise sur un banc au soleil sur le parvis de Notre-Dame. Regarder et observer le flux des touristes. Ecouter le brouhaha de cette foule bigarrée. Juste observer une frange de l’humanité.

A défaut de me poser pour une introspection, faire le point sur ces derniers temps, j’ai juste eu envie d’oublier qui j’étais quelques heures et devenir un observateur. D’ailleurs je ne serai pas capable de faire quelque introspection que ce soit en ce moment. Leslie est perdue. Ou plutôt elle s’est barrée cette connasse. Je ne reviendrai pas sur mes dernières décisions. Je ne sais pas si elles sont bonnes ou erronées. Là n’est pas la question. Je veux juste m’oublier. Prendre du recul face à ma vie. Et me noyer dans la foule qui m’entoure. Et pourtant au milieu de tant de monde, il y aussi une grande solitude. Les gens sont là à regarder mais oublient ce qui les entourent. Ils sont là pour la Cathédrale, ce qui se passe à côté n’est pas dans leur intérêt.

Alors je l’ai fait pour eux. Regarder sans juger. Imaginer la vie de chacun. Ecouter des langues que je ne connais pas et fantasmer sur le sujet de discussions (je tiens à préciser que pour une fois il n’y a aucune connotation sexuelle… j’arrive parfois à « bien tenir » mon cerveau dégénéré).

C’est beau Paris. On ne profite jamais assez de la chance que nous avons de vivre ici.

 

[Edit: depuis cet instant je regarde le monde avec un autre regard… ça m’aide à prendre beaucoup de recul sur ma vie, mon travail, ce que je fais. Et surtout ça me permet de remettre les pieds sur Terre, parce que bien qu’imparfaite, ma vie n’est quand même pas si mal foutue je trouve. J’ai pris une bonne leçon d’humanité ces derniers jours… et ça fait du bien.]

2 réflexions sur “Juste un instant.

  1. … et puis aussi, arrêter l'internet pour au moins une semaine pour commencer. On s'en débarrasse facilement lorsqu'on s'aperçoit de tout ce que l'on fait à la place

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s