De l’exorcisme… ou comment je suis maso de vous parler de ça!

Chose promise chose due… Et comme je n’ai qu’une seule parole… Que j’essaie toujours de tenir ce que j’ai dis… (par contre j’évite de faire des promesses… parce qu’on ne les tient jamais!) après quelques recherches sur le sujet, voici mon article sur (c’est écrit dans le titre)… l’exorcisme! J’ai réussi! et j’ai même pas eu peur! Donc voici mon petit topo avec des liens et tout et tout.

L’exorcisme est un rituel religieux destiné à expulser une entité psychique maléfique qui aurait pri possession d’un être vivant (animal ou humain). Cette pratique est largement attestée sur le continent eurasien: chamanisme, taoïsme, hindouisme, bouddhisme et monothéismes (islam, judaïsme, christianisme).

« Chérissez les malades et chassez les démons » – commandement du Christ.

Selon le Catholicisme, l’entité maléfique la plus connue, l’est sous le nom de Satan ou le Diable.
Plusieurs degrés d’exorcisme:
1. Exorcisme public: lorsque l’Eglise demande publiquement et avec son autorité, au nom de JC. Exemple: baptême est un exorcisme public simple. Autre exorcisme public: « Grand exorcisme » qui ne peut être pratiqué que par un prêtre exorciste et avec la permission de l’évêque.
2. Exorcisme privé: peut être pratiqué par tout prêtre et même par tout fidèle, sans autorisation de l’évêque. Cela passe par des prières particulières, surtout par la foi, la miséricorde (vis-à-vis du démon) et l’amour que mettent les prêtres lorsqu’ils les récitent.

Le principe de l’exorcisme est d’expulser l’entité démoniaque ET sauver le possédé.

Nous pouvons rapprocher une crise de possession, d’une crise d’hystérie: distinction entre possesion et hystérie:

Dans la définition de Charcot la crise d’hystérie ne se distingue pas d’une possession, tout comme des phénomènes de spasmophilie, de transe… La différence se fait sur l’existence de phénomènes paranormaux.

De l’état du possédé:

Il y a deux états différents: état de calme et état de crise.
état de crise: contorsions, éclats de rage, paroles impies et blasphématoires.
état de calme: tout est généralement oublié, comportement même pieux.

Mis à part sa signification théologique particulière et les éventuels phénomènes parapsychiques associés, la crise de possession ne se distingue pas d’une crise d’hystérie.
Pour les théologiens le diagnostique ne se fait que sur l’existence de phénomènes paranormaux.

Les symptômes:

Selon les théologiens signes permettans le diagnostic de possession. Selon le rituel Romain il ya 3 symptômes essentiels:
1. parler ou comprendre une langue inconnue : la glossolalie (phénomène décrit dans les Actes des Apôtres – II, 6 sq. – celui qui pratique la glossolalie a reçu le don de prier à haute voix – volontairement – dans une langue étrangère qu’il ne connaît ni ne comprend. Il s’agit parfois de la « langue des anges » (glossolalie vraie).
2. découvrir les choses éloignées et secrètes : la voyance.
3. Faire montre d’une force inexplicable : la psychokinèse ou télékinésie. c’est l’impact de facultés psychiques latentes et hypothétiques sur la matière physique.

Pour l’Eglise au Moyen Age, les marques du diable étaient diverses comme: la lévitation, des points du corps anormalement insensibles (pour le neurologue moderne… symptôme de lèpre à son début…) on peut noter que la personne parle souvent toute seule. (Comme un peu tout le monde au final… En tout cas moi ça m’arrive :s).

Les remèdes proposés par l’Eglise:
1. confession générale (sur l’ensemble de la vie passée)
2. jeûne
3. prière
4. communion
5. les objets bénis et surtout l’eau bénite car le rituel dit que cela « chasse les démons » mieux à leu aise dans les flammes de l’enfer.

La position psychiatrique:
définit comme le trouble « personnalité multiple par la coexistence, chez un même individu de deux ou plusieurs états de personnalités distincts qu’ils aient une mémoire propre, des modalités comportementales spécifiques et leurs propres styles de relation sociale ou qu’ils partagent une partie de ces différents items. Les deux esprits se combattent dans un même champ qui est le corps, et l’âme est comme partagée; selon une partie de soi, elle est le sujet des impressions diaboliques, et, selon l’autre, des mouvements qui lui sont propres et que Dieu lui donne. » Ce type de trouble commence à s’installer dès l’enfance mais n’est, le plus souvent, remarqué pas les cliniciens que beaucoup plus tars; et il s’agit presque toujours de filles (60 à 90%) (Je vous vois venir… non non, je ne suis pas possédée!).
La schizophrénie peut aboutir elle aussi au sentiment d’être possédé.

Le Vatican invite à la consultation de psychiatres, car, aux yeux de l’Eglise, celui qui se dit possédé ne l’est pas forcément, et a souvent plus besoin de l’aide d’un psychiatre que de celle d’un exorciste. Les prêtres-exorcistes n’avaient jusqu’à ce jour qu’un rituel vieux de près de 400 ans pour pratiquer leur ministère. Désormais, ils peuvent compter sur un nouveau rituel qui intègre l’évolution de la médecine et de la psychiatrie. « Il ne faut pas leur refuser une aide spirituelle, mais il ne faut pas à tout prix pratiquer l’exorcisme« . (extrait du document de 70 pages en latin conforme aux décrets du Concile Vatican II, qui remplace les formules et les prières du chapitre XII du Rituel Romain).

Désormais on distingue deux exorcismes:
1. l’exorcisme mineur: faire des prières
2. le grand exorcisme: une célébration liturgique, dont s’inspire les films d’épouvante. Le plus impressionnant.

Les cas réels de possession sont dits rares, mais à notre époque où l’ésotéro-occulisme attire beaucoup , en particulier chez les jeunes, de nombreuses personnes témoignent avoir été délivrés par des exorcismes ou des prières de délivrance. L’exorciste de Rome, Dom Amorth, explique qu’en général, les personnes ne sont totalement délivrée qu’après deux ou trois ans de prières de bénédictions (nom qu’il donne à la prière d’exorcisme) à raison d’une toutes les deux ou trois semaines, et dans la mesure où elles adoptent une vie de prière et un comportamenet éloigné des pratiques à risque.

Pour aller plus loin, voici ce que nous dis le site Génération JPII.

Bon je sais j’ai pas énormément fait de recherche… je me suis limitée à … Wikipedia… mais déjà je suis sure que vous vous trouvez plus intelligent, ou en tout cas, vous connaissez plus de chose là dessus (sauf si, à l’inverse de moi-même… vous avez vu tous les films d’épouvantes traitant de l’exorcisme!)… Moi en tout cas ça me fait beaucoup moins peur (mais c’est pas pour autant que je vais regarder l’Exorciste!!!).

Allez… prochain sujet? Je ne sais pas encore… Mais beaucoup plus léger en tout cas!

Une réflexion sur “De l’exorcisme… ou comment je suis maso de vous parler de ça!

  1. Kikoo Ma louloute.
    Moi j'aime pas tous ces films qui font peur… je ne vois pas l'intérêt de dormir la lumière allumée les 8 nuits suivantes…

    Merci pour cet exposé sur un sujet difficile !
    A ce soir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s