Divagations d’un jour de Février… (part.1)

[Les heures passant dans la spirale du temps…]

Peu importe l’autre en face, Les feuilles portées par le vent,
Pas une ride à la Surface, Lentement passe le Temps.
Clameurs et déconvenues, La Vie passe ainsi,
Pleine d’aller-venu, Qui nous laissent tous ici.
Là où je me trouve, Dans la ville des merveilles,
Se cache La Louve, Qui n’a jamais sommeil.
Elle ne me laissera jamais, Celle qui se cache,
Et mon Âme n’aura pas la Paix, Si je ne m’en détache.
Pourquoi être ainsi enchaîné, A la vie de Chacun,
Si l’on ne peut Aimer, Quelqu’un du genre Humain?
Sentiment ravageur, Faucheur de pensées,
La mort – seul Vengeur -, L’hydre de Liberté.
La Libération est proche, Le boût n’est pas loin,
Approche, ma Belle, Approche, Que je te touche de la main.
La Tristesse m’emporte, Et mes Pensées s’effacent,
L’Avenir pourtant frappe à ma porte, Avec des souvenirs fugacent.
Les Questions qui se posent, Comme les oiseaux sur la branche,
Me laissent lasse, je suppose, Et les Larmes du Couteau tranchent.

[…]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s