un peu de culture bis… mais en parlant de théâtre!

Comme pas tout le monde ne le sait, je joue un peu au théâtre… Et la pièce qui se monte est une version trés personnelle des Bacchantes d’Euripide, par Toni Negri intitulée Cithéron, ainsi pour me faire un peu plaisir, je vais vous parler un peu de tout ça!

Pour commencer, parlons de la piece originelle. Les Bacchantes d’Euripide est une tragedie et s’est une pièce à part. Pourquoi? Tout d’abord c’est la seule tragédie qui nous reste dont le personnage principal soit un dieu: Dyonisos. Ensuite c’est l’ultime pièce d’Euripide, et elle connut pendant plusieurs siècles un succés considérable quand elle fut représentée à Athènes à la fin du 5ème siècle. Et enfin, c’est la pièce la plus ambigue d’Euripide, elle donne lieu à des interprétations très diverses et souvent opposées!

Quelques mots sur Euripide: né vers 480 avant J.C. (Jean-Claude pour les intimes… lol), il est le dernier des trois grands tragiques grecs. Il fut l’élève du philosophe Anaxagore, philosophe présocratique dont le seul interet était porté sur le Cosmos qui pour lui n’était pas des dieux comme le peuple le pensait, mais des masses incandescentes! (en avance sur les autres ce monsieur!). Euripide s’intéresse à peu de choses; il ne fait pas de politique, reçoit peu de récompenses dans les concours tragiques. il vécut les dernières années de sa vie à la cour du roi Archélaos de Macédoine. Et c’est la bas qu’Euripide écrit ses Bacchantes.

Petit résumé de la pièce: Dionysos revient à Thèbes où il est né, sous les traits d’un simple mortel. Il conduit une troupe de femmes asiatiques: le choeur des Bacchantes! Il attire rapidement à lui toutes les femmes de Thèbes, et parmi celles-ci Agavé, la mère de Penthée. Possédées par le dieu, les Thébaines deviennent des Ménades (accompagnatrices de Dionysos elles sont ivres en permanence et portent des tatouages sur le visage en guise de camouflage. Elles ne font pas attention à ce qu’elles font. Elles chantent la joie de chasser les chèvres. Lorsque parfois les Ménades deviennent folles, elles n’ont aucune pitié, démembrant les malheureux voyageurs et en mangeant leur chair crue… huuuuummmm!) en furie et abandonnent la cité pour une vie sauvage sur le mont Cithéron (le voila enfin celui là!). Dionysos gagne aussi à lui les deux vénérables de la cité: Cadmos, aïeul de Penthée et fondateur de la cité, et Tirésias, le devin. Le jeune roi Penthée trouve une cité en ébullition et décide de mettre fin à ces désordres qui menacent le pouvoir politique… il fait arrêter Dionysos. Mais des prodiges s’accomplissent et finissent par la libération de Dionysos! Un messager arrive et rapporte les scènes auxquelles il a assisté sur le mont: aux visions idylliques des Ménades s’ébattant dans une nature paradisiaque succède un récit effrayant où l’on voit les femmes ravager les culture et villages et massacrer les bêtes comme les hommes. Sur ce, Dionysos propose à Penthée incrédule d’assister à la scène caché dans un arbre, mais c’est un piège! le roi est découvert et est massacré par les Ménades… sa propre mère rentre en triomphe dans Thèbes en brandissant la tête de son fils! Le dieu se révèle alors à tous et explique le sens de sa terrible vengeance!

Voilà l’histoire… Pour nous Toni Negri en a écrit une version un peu plus moderne… mais je vais un peu vous parler aussi de Toni Negri… c’est un italien né en 1933 à Padoue. Il est à la fois un philosophe et un homme politique… (tiens un peu comme n’était pas Euripide! lol). Bref, c’est un homme qui a fait beaucoup de choses… masi surtout ces dernières années il a écrit trois pièces qui forment une sorte de tryptique… tout d’abord Essaims sur la didactique du militant, puis L’homme plié sur la didactique du rebelle et enfin pour nous Cithéron sur la didactique de l’exode…

Voilà pour mon grand moment culture… Pour tous ceux que cela intéresse la pièce se jouera les 29 et 30 juin 2007 au théâtre National de la Colline, et la place est gratuite! tchô

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s