20 confessions : 3 – 4 – 5

Hé oui! il est rare que je blogue le week end. C’est relâche chez moi. Donc je me rattrape aujourd’hui avec les confessions 3, 4 et 5.

Dans une vie rêvée, je suis ébéniste et je dresse des rapaces.

Être citadine, je le suis pas défaut. Je n’ai jamais vécu ailleurs. Et pourtant dans mes aspirations d’autres vies, je vivrai ailleurs. Et je vivrai de mes mains. Pas de mon « cerveau ». Loin des métiers intellectuels qui ne produisent rien, en dehors de maux de tête.

Travailler de mes mains. Dresser des rapaces. Pourquoi?

J’ai toujours trouver le travail du bois magnifique. L’odeur, la texture, l’aspect, tout dans le bois est beau. Je rêve d’ailleurs d’une maison entièrement en bois (écologiquement propre, et surtout autonome au niveau énergétique).

Et les rapaces ? j’ai toujours trouver que les chouettes et hiboux étaient des animaux très intéressants. Sauf qu’en France, en posséder un est interdit par la loi. Il est interdit d’avoir un rapace (nocturne ou diurne) domestique. Pour cela, il faut être fauconnier. Et c’est seulement à ce moment que l’on peut posséder un rapace.

A l’âge où mes camarades passaient, pour la plupart, le code et la conduite accompagnée, j’apprenais à piloter des avions.

Il y a 10 ans, j’ai passé 3 semaines à Mende à apprendre à piloter. Et c’est une des choses les plus grisantes que j’ai fait de ma vie.

Dans les choses les plus grisantes de ma vie, j’ai sauté deux fois à l’élastique. Une première fois au viaduc de Cluis, et la seconde à Solidays en 2009 en tandem avec Angie.

La première fois a été riche en émotion. Arrivée en retard sur le viaduc, voir les personnes précédentes sauter est très impressionnant. L’impression d’assister à un suicide collectif. Mais arrivée sur le bord, on souffle un coup, on saute et surtout on hurle.

La deuxième fois a été la plus impressionnante. Non pas l’appréhension de sauter, mais le fait que l’on saute d’une plateforme qui part du sol pour s’élever à 50 m. Là j’ai manqué faire marche arrière et ne pas sauter. Mais en tandem, tout change (oui, Angie, je t’avoue que j’ai vraiment manqué ne pas sauter), et surtout sur la plateforme d’en face sautaient Greg et Richard, on ne pouvait pas louper un saut simultané de 4 blogueurs voyons!

Prochaine étape? chute libre ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s